Contrôle technique auto plus exigeant

Un contrôle technique plus exigeant depuis le 20 mai 2018…

Pour se mettre en conformité avec une directive européenne du 3 avril 2014 (DIRECTIVE 2014/45/UE) , la France durcit sa réglementation du contrôle technique auto  à partir de 20 mai 2018.

Ainsi, le nouveau contrôle technique liste à présent 133 points de contrôle, au lieu de 123 auparavant, et étudie désormais 610 «défaillances » du véhicule, au lieu de 410 « défauts » précédemment.

Les défaillances sont classées en 3 catégories – mineures, majeures, critiques en fonction de leur niveau de dangerosité.

• En cas de défaillance critique : vous devez apporter votre véhicule au garage le jour même du contrôle et obligatoirement effectuer une contre-visite dans les deux mois.

• En cas de défaillance majeure : vous devez obligatoirement faire réparer les défaillances et effectuer une contre-visite obligatoire dans les deux mois.

• En cas de défaillance mineure : vous devez faire réparer les défaillances mais la contre-visite n’est pas nécessaire.

Conduire sans le contrôle technique à jour, est une infraction au code de la route, passible d’une amende forfaitaire de 135 €.

De plus, les forces de l’ordre peuvent également retenir la carte grise ou voir demander une mise en fourrière de la voiture, en fonction de l’état du véhicule.

Ce nouveau dispositif permet de renforcer la sécurité routière et de réduire le nombre de véhicules trop polluant, voir ceux qui sont considéré même dangereux pour la route et qui ne devraient pas circuler.

Leave a Comment

sing in to post your comment or sign-up if you dont have any account.